Communiqué de presse du groupe POP au Conseil général concernant les propos diffamatoires et mensongers de l’UDC chaux-de-fonnière relayés dans le journal Arcinfo du 15 janvier 2020

Le groupe POP a pris connaissance avec stupéfaction et colère du communiqué de presse de l’UDC de La Chaux-de-Fonds du 10 janvier et des propos de son représentant relayés dans l’édition d’Arcinfo du 15 janvier 2020 qui s’en prend à une des membres du POP siégeant au Conseil général.

L’UDC a proposé durant la séance du Conseil général de décembre 2019 que l’indemnité des élu.e.s soit distribuée en monnaie locale. L’idée aurait pu paraître intéressante si ces indemnités étaient touchées par les élu.e.s mais, à l’exception de l’UDC !, tous les autres élu.e.s ne voient pas la couleur de cet argent qui est versée directement aux partis. Seuls les conseillers généraux UDC perçoivent de l’argent pour leur activité politique, malgré un faible taux de présence aux séances, alors que toutes les autres conseillères générales et conseillers généraux le font bénévolement. C’est pour cette seule raison que la proposition UDC a été refusée contrairement à ce qu’affirme le communiqué.

Vexée, l’UDC a alors voulu que les élu.e.s des autres partis reçoivent l’argent en monnaie locale et paient cette somme à leur parti respectif, ce qui revient à obliger les élu.e.s à charger leur carte Abeille de 675 francs par année. Une élue popiste a alors rappelé qu’il n’était pas possible pour tout le monde de mettre une telle somme sur cette carte, car certain.e.s n’en ont malheureusement pas les moyens.

Dans son communiqué, signé par un entrepreneur qui n’a visiblement pas de problème d’argent, le parti d’extrême-droite se permet de tancer l’élue en question l’accusant même de faire ses courses en France. Non seulement c’est tout à fait contradictoire venant d’un entrepreneur qui engage de la main-d’œuvre frontalière, mais c’est surtout se moquer des difficultés financières partagées par une part en augmentation de la population qui ne peut faire ses courses ailleurs que dans les grandes surfaces qui proposent des produits moins chers, mais souvent de moindre qualité, qui ne figurent pas, et c’est normal, dans la liste des commerces acceptant la carte Abeille.

Par cette condamnation, l’UDC démontre tout son mépris de classe pour les pauvres et ose l’afficher ouvertement dans les colonnes d’un quotidien régional ! Cela démontre l’aveuglement d’un parti face à la paupérisation d’une partie croissante de la population suisse.

Le groupe POP du Conseil général apporte tout son soutien à l’élue en question. Le groupe est outré par les propos fallacieux et diffamatoires à l’encontre d’une de ses représentantes et exige que l’UDC lui présente ses excuses ainsi qu’à la population souffrant de difficultés financières. Le POP conseille à l’UDC, plutôt que de répandre de fausses informations en vue des élections communales et de s’en prendre aux pauvres, de passer aux actes et de s’engager à faire que ses élus utilisent cet argent sur leur carte Abeille comme cela leur a été proposé en séance plutôt que de diffamer les autres.

Le groupe POP au Conseil général de La Chaux-de-Fonds

 Contact :

Julien Gressot, chef de groupe, 079/608.94.86