Interpellation urgente – Fermeture d’Ekir – manger ensemble

Interpellation urgente au Conseil général du 26.09.2019

Fermeture d’Ekir – manger ensemble

Ekir est un restaurant social qui amène du lien à des personnes en rupture sociale et professionnelle. Il donne la possibilité de travailler, de cuisiner bénévolement dans une structure ouverte à toutes et tous.

Depuis la fermeture du restaurant de Caritas de la rue de la Ronde, Ekir est le seul endroit où il est possible de « manger ensemble » pour le prix modique de 7.-

Cet établissement est nécessaire dans notre environnement social et est à juste titre soutenu financièrement, de manière modique, par les villes de La Chaux-de-Fonds et du Locle.

Le SCAV a fermé provisoirement Ekir et demande à l’équipe responsable d’élaborer un nouveau concept d’autocontrôle d’hygiène.

Si nous ne contestons pas la décision administrative du SCAV, nous nous demandons ce qu’entend faire la Ville pour préserver ce type de lieu dont la perte serait un rude coup pour une partie de la population en difficulté, et qui serait plus que compliqué à remplacer de manière positive pour la collectivité.

Le POP s’inquiète sincèrement de la disparition de ces lieux qui se trouvent confrontés à des nouvelles normes en termes d’hygiène et de sécurité, probablement justifiées, mais complexe à mettre en œuvre pour de telles structures. À notre sens, il est important que la Ville permette la poursuite de ces activités à vocation sociale.

C’est pour cette raison que nous déposons ce soir cette interpellation avec les questions suivantes à l’adresse du Conseil communal :

La ville est-elle en contact avec Ekir ?

La Ville a-t-elle proposé un lieu de rechange pour que l’association puisse se réunir en attendant la réouverture de ses locaux pour élaborer le concept d’autocontrôle ?

La Ville soutient-elle Ekir pour la réalisation de son concept d’autocontrôle ou entend-t-elle le faire très prochainement ?

Quelle est l’appréciation de la Ville sur la disparition de ces structures ?

Entend-elle agir avant qu’il ne soit trop tard, et si oui de quelle manière ?

 

Pour le POP

Marina Schneeberger